1/1

La participation aux messes dominicales célébrées dans cette église

  •     est soumise au respect des consignes sanitaires ici

dimanche 4 octobre 2020

Saint François d'Assise

année A

VOEUX

 

    La solennité de saint François d’Assise marque habituellement notre rentrée pastorale. Nous la vivons cette année dans les conditions particulières que chacun connaît. En ce début d’année, on a coutume de s’adresser des voeux.

Que pouvons-nous nous souhaiter, à chacun et en communauté ?

    J’ai envie de dire, tout d’abord et avant tout, la santé. La vie est fragile. Nous en faisons parfois l’expérience devant la mort d’un proche : « On est vraiment peu de chose » avons-nous coutume de dire alors. La santé - la vie - c’est le plus important que nous puissions nous souhaiter. Le Christ Jésus lui-même n’y a-t-il pas accordé une importance particulière, Lui qui « parcourait toutes les villes et tous les villages, (…) guérissant toute maladie et toute infirmité » (Mt 9, 35) ? Dans les circonstances que nous traversons, cela signifie également respecter les - pénibles - mesures pour limiter la propagation du virus, y compris dans notre église qui s’y prête si mal ! Il ne s’agit pas de se protéger des autres, mais au contraire de prendre soin d'eux. Tout ceci est en cohérence avec l’Evangile que nous avons pour mission de vivre et d’annoncer. Saint Paul écrit : « Que chacun de vous ne soit pas préoccupé de ses propres intérêts ; pensez aussi à ceux des autres. » (Ph 2, 4), et dans la Lettre aux Romains : « Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même » (14, 7). Ainsi, que la tonalité particulière de cette fête de saint François cette année nous engage à davantage de solidarité entre nous et à l’égard de tous ceux qu’il nous est donné de rencontrer.  Notre attention portée aux autres, le soin que nous pouvons prendre à l’égard de tous, deviennent alors témoignage de l’Evangile que saint François a vécu jusqu’au bout.

P. Didier Duverne

                                    Curé 

Seigneur Jésus,

tu connais mon désir de te recevoir. Viens à moi dans le sacrement de ton Église tout entière et puisque rien n’est impossible à Dieu, apaise ma faim et donne-moi de te recevoir dans la rencontre du frère
Amen !

La participation aux messes dominicales célébrées dans cette église

  •     est soumise au respect des consignes sanitaires ici

engagez-vous
avec
hiver solidaire
 

En application du couvre-feu, les messes du samedi et du dimanche ordinairement célébrées à 18h30 le sont désormais à 17h30L'heure du couvre-feu évoluant à partir du 19 mai, les messes dominicales du samedi soir et du dimanche soir retrouveront leur horaire normal de 18h30 à partir du samedi 22 mai.

Pont de l'Ascension

Ascension du Seigneur

 

Messes : mercredi 12 mai à 17h30 et jeudi 13 mai à 11h

pas de vêpres mercredi 12 mai

vendredi 14 mai et samedi 15 mai : messe à 11h

 

7ème dimanche de Pâques

 

samedi 15 mai : messe à 17h30

dimanche 16 mai : messes à 11h et 17h30

pas de messe à 9h45

dimanche 9 mai 2021

6ème dimanche de Pâques

année B

Chers paroissiens et paroissiennes,

 

La fête de l’Ascension que nous allons célébrer ensemble remonte aux Ve et VIe siècles. Avant cette date les différentes Églises, que ce soit en Orient ou en Occident, célébraient la fête de l’Ascension avec celle de la Pentecôte au cinquantième jour après la fête de Pâques. Grâce aux homélies et à l’apport de certains Pères de l’Église, tels que Grégoire de Nysse, Jean Chrysostome, Augustin, la fête de l’Ascension a pris son autonomie à partir du Ve siècle, et est devenue une fête liturgique célébrée au quarantième jour après la résurrection de notre Seigneur. 

 

Dans une hymne très ancienne, la tradition orientale chante cet événement et résume, en quelques mots, le sens de cette fête : « Ayant mené à son terme le dessein de salut, et ayant uni les créatures terrestres aux célestes, tu es monté au ciel dans la gloire, Ô Christ notre Dieu, pour ne plus t’en éloigner, mais pour y demeurer sans fin, en disant à ceux qui t’aiment : Je suis avec vous et nul n’est contre vous ». 

 

Ainsi l’Ascension, du point de vue théologique, est l’accomplissement de notre salut, non seulement à travers le retour au ciel du Christ mais aussi à travers l’envoi de l’Esprit-Saint et notre retour au ciel. Parallèlement, du point de vue spirituel, l’Ascension devient le centre de l’expérience chrétienne tant sacramentelle que mystique. N’est-ce pas là l’objectif principal de la démarche chrétienne, c’est-à-dire l’élévation à laquelle nous invitent la foi et la liturgie, afin de tourner notre cœur vers le ciel et de monter du sensible vers l’intelligible, du matériel vers le spirituel, de l’humain vers le divin ? N’est-ce pas là l’ultime union entre le ciel et la terre, entre les créatures célestes et les créatures terrestres, entre Dieu et l’homme accomplie une fois pour toutes par notre Sauveur Jésus-Christ ? 

 

Père Charbel Maalouf

Prière dite chaque matin par le pape François

A tes pieds, ô mon Jésus, je m'incline et je t'offre le repentir de mon coeur contrit qui s'abîme dans son néant et Ta sainte présence. Je t'adore dans le Saint Sacrement de ton amour, désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon coeur t'offre. En attente du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en esprit. Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort. Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et la mort. Je crois en toi, j'espère en toi, je t'aime.

Ainsi soit-il.

Seigneur Jésus,

tu connais mon désir de te recevoir. Viens à moi dans le sacrement de ton Église tout entière et puisque rien n’est impossible à Dieu, apaise ma faim et donne-moi de te recevoir dans la rencontre du frère.
Amen !

engagez-vous
avec
hiver solidaire
3I7A8279_Yannick BOSCHAT_.jpg
NOTRE EGLISE
IPad Christophe 013.jpg
P1060265.JPG
ESPACE JEUNES