Année jubilaire

Prière du Jubilé

 

Seigneur Jésus nous te rendons grâce pour les 25 ans de notre paroisse,

pour les prêtres et diacres qui l’ont servie,

pour ce lieu que tu nous as donné pour te célébrer,

pour ce que tu nous as donné de vivre au service de nos frères et soeurs,

pour les nouveaux baptisés que tu as agrégés à notre communauté.

 

A l’exemple de notre saint patron François, 

que notre communauté fasse preuve de générosité de coeur 

au profit de ceux qui en ont besoin.

 

Donne-nous, Seigneur, 

de porter dans notre prière tous les paroissiens qui ont oeuvré 

et donné de leur temps pour faire de Saint-François ce qu’elle est aujourd’hui. Accueille aussi Seigneur ceux qui nous ont quittés.

Par saint François d’Assise, 

pour toutes ces merveilles nous te rendons grâce.

Amen

25 ans Molitor.jpeg

Jubilé info

 

Notre statue de saint François, sculptée par Monseigneur Aupetit, telle un pèlerin, va passer de foyer en foyer, de dimanche en dimanche, accompagnée d'un livret de prières, tout au long de cette année jubilaire. Inscrivez-vous pour un de ces prochains dimanches à l'accueil ou au secrétariat de la paroisse.

Voici des témoignages de foyers accueillants :

 

 

« Dérangeant comme un pauvre ce saint François a su petit à petit trouver sa place chez nous, nous permettant de nous ajuster davantage au Christ par sa vie et ses prières, et nous incitant à réunir des voisins pour prier (à l’aide des petits livrets qu’ils nous ont demandé de garder). Belle occasion de partager un goûter amical !

Merci saint François !»

« Saint François est entré dans notre foyer, un dimanche soir, sur la pointe des pieds, discrètement. Et puis il a pris de plus en plus de place, non seulement dans nos prières mais dans notre vie courante, à tel point que nous lui disions bonjour, bonsoir, au revoir et bonne nuit : un ami fidèle était là.

La semaine dernière, me voyant porter saint François une paroissienne s’est approchée de moi. Elle se demandait si elle pouvait le recevoir. Je lui ai répondu mais je ne sais si je l’ai convaincue. Je laisse saint François le faire et voici ce qu’il disait à son compagnon saint Léon.

Léon : Dieu cependant réclame notre effort et notre fidélité.

François : Sans doute, mais la sainteté n’est pas un accomplissement de soi, ni une plénitude que l’on se donne. Elle est d’abord un vide que l’on accepte et que Dieu vient remplir dans la mesure où l’on s'ouvre à sa plénitude.

Dimanche je vais rendre Saint François, il va me manquer. C’est un bonheur à partager. Prenez -le, c’est une grande joie qui vous attend.»